Je suis fière d’être Superviseure dans le domaine de la construction

Adolescente, Donna Mathieson était toujours du genre timide. Elle parlait peu, même si c’est difficile à croire maintenant. Occupant maintenant un poste de superviseure dans la construction pour l’entreprise Forge Construction de Winnipeg, elle ne se contente pas d’interagir avec les gens – elle va même jusqu’à les diriger.

Donna a commencé son aventure à l’âge de 30 ans. Elle souhaitait changer de carrière, de sorte qu’elle s’est inscrite à un cours d’introduction à la menuiserie à son école secondaire locale. Elle est tombée en amour – non seulement avec l’odeur du bois, mais également avec ce qu’elle imaginait pouvoir en faire. 

L’année suivante, Donna a suivi son stage de niveau 1 en menuiserie et s’est trouvé un emploi d’ouvrière. Au cours des ans, elle a acquis une expérience considérable et accepté son premier emploi de superviseure de chantier. Le projet consistait à rénover un gros immeuble d’habitation et ce rôle a fait des miracles sur le plan de la confiance.

« J’étais responsable de tout. Je devais être extrêmement organisée. Et c’est de cette façon que je travaillais. »

Donna était bientôt en train d’aider les autres à faire leurs armes dans l’industrie, un point saillant dans sa carrière stimulante. À titre d’enseignante adjointe au Manitoba Institute of Trades and Technology, elle aidait des Autochtones comme elle à réaliser leur stage de niveau 1. C’était là une occasion d’apprentissage intéressante, alors que Donna était fière de servir de modèle auprès des jeunes de sa communauté.

« Je voulais qu’ils réussissent, » a-t-elle déclaré. « Je trouvais que chaque étudiant valait la peine que je lui consacre mes efforts. »

Dans son poste actuel chez Forge Construction, Donna continue de donner libre cours à sa passion en supervisant différents projets commerciaux et résidentiels. Elle s’occupe de tout, depuis la gestion des clients à la préparation des soumissions, en plus d’aider son équipe sur le terrain.

« On en vient à être fier de son travail, » dit-elle. « Je crois qu’il n’y a aucun projet dont je n’ai pas été fière, parce qu’ils sont tous si différents. »

À ceux qui envisagent une carrière dans la construction, Donna leur dit : « Ça prend de la patience des deux côtés. Les entreprises qui embauchent de nouveaux travailleurs doivent être patientes, parce que les gens qu’ils embauchent n’ont pas fini d’apprendre. Et le nouvel employé doit aussi faire preuve de patience. Si vous tenez bon et si vous travaillez fort, les bonnes choses suivront. »