Je suis fière d’être Opérateur d’équipements lourdes

Demandez à David Aiello ce qui l’a motivé à choisir une carrière dans l’industrie de la construction, sa réponse est catégorique – c’est l’équipement lourd.

Il a grandi entouré de camions à benne et d’autres machineries lourdes, ses parents possèdent une entreprise d’aménagement paysager à Ottawa. Après l’école secondaire, David a eu la chance de travailler à l’entreprise familiale et d’utiliser l’équipement qu’il admirait depuis si longtemps.

Il s’est ensuite dirigé à Kitchener, où il a rehaussé son expérience de travail par l’entremise d’une formation formelle au Conestoga College. Il est maintenant de retour dans la région d’Ottawa, où il vit de sa passion pour l’équipement lourd avec Tomlinson, une partie de la division d’agrégat de l’entreprise à la carrière de Stittsville.

En tant que préposé à la chargeuse mécanique – expédition, David joue un rôle clé en assurant le succès de l’industrie de la construction lourde. Du béton à l’asphalte, David aide à l’organisation et au chargement des produits de gravier broyé et d’agrégat qui formeront la base de nouveaux projets dans la région et qui englobent tout « des routes sur lesquelles nous nous déplaçons aux maisons en construction. »

David travaille quotidiennement avec des milliers de tonnes de matériaux naturels à l’aide d’équipement impressionnant et à la fine pointe de la technologie qui lui permet de mieux réaliser son travail.

« Nous avons des empileurs pour les divers matériaux de sorte que nous pouvons les déposer en tas le plus haut possible. Un système informatique guide les empileurs de gauche à droite et leur permet de les lever et les abaisser. Ils s’étendent et se rétractent. Ils fonctionnent à l’aide de capteurs, de sorte qu’ils peuvent tout faire [former des tas] de façon autonome. »

Il n’y a pas que l’équipement qui retient David à l’industrie. C’est aussi les personnes avec lesquelles il travaille.

« Mon équipe immédiate et moi faisons partie des plus jeunes, » ajoute David. « Je côtoie tellement de visages familiers et de gens sympathiques. Il y a encore aussi beaucoup de baby-boomers, et c’est pour cela que nous avons besoin de personnes, disons, comme moi et mes jeunes collègues, pour pourvoir les postes des baby-boomers [lorsqu’ils partent à la retraite]. »

En parlant de collègues, David a travaillé avec un grand nombre de personnes dans le cadre de sa carrière, y compris des femmes et il espère que cette diversité continuera d’évoluer.

« Le monde est en constante évolution. De nos jours, il n’y a aucune raison de dresser des barrières pour qui que ce soit. »

D’après David, les personnes désirant démarrer leur carrière dans la construction doivent avant tout être prêtes à apprendre.

« C’est une industrie très vaste et il est possible de suivre divers cours collégiaux. Saisissez toute l’information que vous pouvez. C’est une industrie dans laquelle vous pouvez très bien gagner votre vie. »